Inspirations

La force de l’intention ou comment voir ce que l’on croit

∞ Bonjour ! ∞

 

On nous répète assez que « dans la vie, il faut être optimiste » qu’il faut « voir le verre à moitié plein ».

Je dois dire, que ça a toujours été pour moi ce qu’on pourrait appeler une règle de vie. Une règle que je me contentais de suivre. Le genre à se persuader que ça va s’arranger, même si au fond quelque chose nous fait douter. On n’est pas sûr à 100%… Et bien le mental (ou l’ego) se focalisera sur ce petit doute et se persuadera que l’on n’est pas capable. Et hop ! Le verre se retrouve à moitié vide !

Depuis j’ai découvert que c’était bien moi et moi seule qui par l’intermédiaire de mes pensées, façonnais non seulement ma vision de la vie mais surtout la vie elle-même ! Quel flip ! Mais en même temps quelle joie !

Qu’est-ce-que ça donne ? Et bien si je vis mal une situation, c’est seulement mon mental qui construit des pensées négatives et ça y va les :

« – J’y arriverais jamais de toute manière

– J’ai pas de chance c’est comme ça

– ça tombe toujours sur moi

– Je n’en suis pas capable »

Un exemple : J’attends qu’une bonne amie pense à moi pour mon anniversaire or, je ne reçois même pas un petit message. Mon mental entre en action : « au fond, notre relation n’est peut-être pas aussi importante pour elle que pour moi », « à chaque fois c’est pareil, je m’implique trop dans des relations à sens unique… » et blablabla et ….

Le résultat : je suis vexée, je passe un mauvais moment et je repars avec encore moins de confiance en moi.

Le mental a le don de nous faire tout remettre en question de manière le plus souvent néfaste pour nos émotions. Au fond, pourquoi suis-je vexée ? Parce que j’attends d’un(e) autre l’attention que je ne m’accorde pas moi-même. As-tu remarqué que les jours où tu es particulièrement fatigué(e), un rien te rend triste ou en colère ? Les événements de notre vie sont vécus totalement différemment en fonction de notre état du moment, nos émotions et nos sentiments profonds.

C’est à nous de nourrir l’amour que l’on a pour notre être profond. On ne doit pas attendre des autres qu’ils nous apportent ce que l’on ne prend pas le temps de faire pour nous.

Facile à dire. A faire…et bien si, aussi ! Au début, c’est difficile, il faut apprendre à lâcher ses rancœurs, ne pas en vouloir à l’autre dès qu’il nous fait nous sentir mal… Car, au fond, ce n’est pas lui qui est responsable de ce sentiment. L’autre est là pour faire bouger des choses en nous dans le but qu’on leurs porte un peu plus d’attention.

Il faut bien se dire aussi que tu peux être là au moment où la personne a besoin d’extérioriser quelque chose. Elle va donc le reporter sur toi. Plutôt que de se comporter comme une éponge et de prendre cette remarque/insulte/mauvaise humeur directement pour sa pomme, la solution est tout simplement de la laisser passer. S’il s’agit d’un de nos proches, la remarque va nous atteindre d’autant plus, mais en réalité c’est une super occasion de découvrir ce que cette personne refoule au plus profond d’elle-même.

INSIDE OUT

Bien sûr, ce n’est pas à toi de décrypter ce sentiment mais tu peux l’aider à « travailler » dessus. Je n’aime pas trop employer le mot « travail », disons plutôt « porter attention».

Inutile de dire qu’il ne serait absolument pas constructif de renvoyer la balle à coup de « tu te plains tout le temps », « c’est toi le problème dans l’histoire.. » ect, ect. Notre mental a décidément de bonnes ressources, ne le laissons pas prendre le dessus de cette manière.

Je m’écarte. Je m’écarte.

    Pour en revenir à l’intention, ce qu’elle implique : que l’on croit en ce que l’on souhaite au plus profond de nous. Combien de personnes à qui tout le monde a tourné le dos ce sont retrouvées à accomplir de grandes choses (exploit olympique, art, études, …) ?

Tu veux changer ? Dis-toi que tu es déjà un être complet. La vie te permettra de tester des choses, de choisir une direction parmi des milliers pour accomplir ta « mission de vie ».

Parles toi avec bienveillance, douceur et positivité. On évite les « je ne veux plus échouer », « je ne veux pas finir seul ». Dis ce que tu veux et j’irais même plus loin, dis ce dont tu veux persuader le monde. Tu aimes la musique et veux en faire ta vie ? Mais dans ta famille, on est plus grandes études et stabilité d’emploi. Ces personnes tenteront de t’arrêter de te détourner de ce qui te plait vraiment. Ce n’est pas de leur faute, ce sont des désirs et des inquiétudes qu’ils reportent sur toi. Inspires toi de ceux qui ont réussi ce que tu comptes entreprendre – surtout ne leur ressemble pas, tu es toi, un être singulier – et inspires à ton tour les personnes qui auparavant ne croyaient pas forcément en le chemin que tu as pris.

Ce qui est génial et en même temps légèrement flippant, c’est que si je vais mal, si la vie semble ne pas m’avoir aidé, je peux changer ça ! Il suffit que je le veuille. La plupart des personnes qui s’enferment dans la noirceur refusent toute aide extérieure car ils ont peur de transcender cet état pour en faire quelque chose de grand. La mélancolie est confortable au fond, la tristesse nous permet d’attirer l’attention sur nous, c’est une expérience à vivre. Mais si je veux m’éveiller un peu plus, je dois dépasser cette étape et emprunter le chemin de vie qui me met en joie.

483497_445860495473699_10613491_n

Un docu qui a beaucoup résonné en moi :

Une petite chose à écouter sur Radio médecine Douce :
http://radiomedecinedouce.com/share/player_mini/video=false&auto=true&mode=broadcast&id=27836

Ce qui compte c’est la manière dont je vois ma vie. Depuis que je suis tombé sur cette citation, elle me guide chaque jour :

« Je ne perds jamais. Soit je gagne soit j’apprends. »

Nelson Mandela

Empruntons des chemins, faisons des erreurs et repartons de nouveau !

∞ Plein d’amour universel pour toi et créé le monde que tu veux voir par tes pensées ∞

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s